jeudi 16 novembre 2017

Sang mêlé

Sang mêlé

Patrick Zaoui


Roman

Prix Michel Lagneau 2016

Dépôt légal : octobre 2016
Format: 13 x 20 cm
Nombre de pages: 84
Maquette: Eteek pour les éditions Madrépores
ISBN : 979-10-92894-04-2
Prix public : 16 euros / 1 800 francs CFP
Commande en ligne:
http://www.pacific-bookin.com/

Un premier roman



Sang mêlé est le premier roman de Patrick Zaoui. Il y aborde avec pudeur les questions du métissage et de la culpabilité : un texte fort et captivant qui, jusqu’à la dernière ligne, joue avec l’ambiguïté de nos sentiments.
Quatre ans après la relance du prix littéraire Michel Lagneau, créé en 2006 par l’ADAMIC (Association pour le développement des Arts et du Mécénat industriel et commercial), la Maison du Livre et la bibliothèque Bernheim, en partenariat avec l’imprimerie Artypo et les éditions Madrépores, ont dû départager quinze nouveaux manuscrits inédits, écrits par des auteurs n’ayant jamais été publiés.

De ces quinze textes, c’est Sang mêlé  qui a été choisi par le jury comme lauréat 2016. Il s'agit pour Nadège Lageau, fille de Michel Lagneau et membre du jury d'un récit bouleversant mettant en scène une jeune métisse née « d’une folle et d’un Noir du bout du monde » dont elle ignore jusqu’au prénom. « Adolescente perdue dans un monde qui la dépasse, privée d’amour et de repères familiaux et qui décide de partir sur les traces du passé de sa mère pour découvrir qui elle est, d’où elle vient et à quoi elle peut se rattacher. Une histoire pleine d’humanité où les protagonistes n’aspirent finalement qu’à aimer et être aimés. »



Extrait

« Au volant de l’imposant quatre-quatre de service, elle se croyait protégée des dangers de la route. À cet endroit, des chauffards alcoolisés perdaient fréquemment le contrôle de leur véhicule et le bétail en liberté refusait régulièrement des priorités évidentes à des automobilistes effarés, assurés de leur  bon droit.

Depuis son arrivée, elle s’était affairée à étudier les subtilités culturelles de la population autochtone et s’illusionnait  sans doute sur l’effet intégrateur de ces connaissances succinctes. Elle n’était plus l’étrangère débarquée deux ans auparavant, ignorante et inconsciente de l’être. Ses patients n’étaient pas dupes ; ils appréciaient son humilité naturelle à sa juste valeur, mais venaient avant tout chercher auprès d’elle l’efficacité avérée des remèdes occidentaux. Pour eux, elle était le docteur Sophie, si douce avec les enfants et indéniablement dévouée et compétente. Avec le temps, elle s’était résignée à l’asymétrie de relations faussées par un respect excessif de sa fonction, sans jamais se méprendre sur le supposé savoir dont elle était sans cesse gratifiée. Comme pour se convaincre, elle repassa en revue les cas désespérés pour lesquels la médecine n’avait plus de réponses curatives. À ces moments, Sophie refusait obstinément l’issue fatale. Elle n’accompagnait pas ses patients vers la mort attendue. Au contraire, elle leur insufflait jusqu’à l’épuisement sa passion irraisonnée de la vie… Perdue dans ses pensées, éblouie au détour d’un énième virage par le soleil levant, le choc fut inévitable. En immobilisant la voiture, elle prit en compte la faible intensité de l’impact et pensa avoir percuté un chien ou un chat imprudent. Sophie s’approcha de la victime en essayant de récuser un mauvais pressentiment. La scène était insupportable, ses jambes se dérobèrent instantanément ; elle évita la chute en  ’agenouillant, cassée par la culpabilité, abasourdie de douleur, auprès du corps inanimé de l’enfant…»

L'auteur


Patrick Zaoui est né le 9 février 1955 à Alger. En 1961, sa famille d’origine pied-noire est rapatriée en France et s’installe dans la région lyonnaise. Après des études de psychologie clinique, il se spécialise dans la prise en charge des enfants et des adolescents en difficulté. En 1999, avec sa compagne médecin, il projette un séjour de courte durée en Nouvelle-Calédonie. Le coup de foudre est immédiat. Le couple trouve en province Nord un accueil chaleureux et une richesse multiculturelle inattendue, propice à leur épanouissement professionnel. Ils se fixent finalement sur la côte Est où ils exercent toujours, l’un et l’autre.

L'ouvrage a été dévoilé au public à l'occasion du Silo 2016, au centre culturel Tjibaou.

Pour en savoir plus:
 http://www.maisondulivre.nc/actualites/451-itw-patrick-zaoui

Sang mêlé a été sélectionné pour participer au prix littéraire "Le Jules", organisé par le lycée Jules-Garnier de Nouméa.

Aucun commentaire: