dimanche 24 juin 2012

Âmes errantes


ÂMES ERRANTES

Le destin brisé des émigrants d’Okinawa en Nouvelle-Calédonie

 

Mutsumi Tsuda

Traduit du japonais par Yuu Tsuchiya-Desvals

Chronique historique

Publié avec le soutien de la province Nord de la Nouvelle-Calédonie


Dépôt légal: juillet 2012
Nombre de pages : 192
Format : H 21 x L 15 cm
Prix : 20 euros / 2 400 francs CFP
Maquette: Armel Marais pour les éditions Madrépores
Couverture : Meg Tabata pour les éditions Madrépores
ISBN : 978-2-9525502-7-7
Diffusion distribution : Book’ In
Commande en ligne : www.pacific-bookin.com

Chronique historique aux accents vibrants, Âmes errantes se lit comme un roman : cet ouvrage émouvant, émaillé de photographies et de documents, évoque le parcours douloureux des émigrants japonais, venus de l’archipel d’Okinawa au tout début du XXe siècle, pour travailler sous contrat en Nouvelle-Calédonie. Arrêtés, puis déportés en Australie, après l’attaque de Pearl Harbor qui déclencha la guerre du Pacifique, ils connaîtront un destin tragique. Denzo Higa fut de ceux-là : il avait fui la mine où il était employé pour fonder une nouvelle famille et s’installer à Kokingone, près de Poindimié. Contraint d’abandonner sa femme kanak et ses enfants, il ne devait jamais plus les revoir… Ce livre est son histoire.
C’est à l’occasion d’une résidence au centre culturel Tjibaou que la photographe Mutsumi Tsuda (exposition « Feu nos pères ») découvre qu’une petite communauté japonaise dont elle ignorait tout a laissé de nombreux descendants, souvent métis, en Nouvelle-Calédonie. Ceux-ci lui confient leurs histoires de famille. Peu à peu, sans même qu’elle en prenne tout à fait conscience, ces confidences la conduisent à de véritables recherches…
Ce travail d’enquête a fait l’objet d’une première édition en japonais sous le titre Mabui no oorai (« Le Voyage des âmes»), aux éditions Jimbun Shoin, Kyoto, Japon, en 2009. Il est ici traduit par Yuu Tsuchiya-Desvals et préfacé par Ismet Kurtovitch dans une version française, corrigée et augmentée.

Lancement : mardi 3 juillet 2012, à Poindimié, à l’occasion du 120e anniversaire de la présence japonaise en Nouvelle-Calédonie, en partenariat avec l’amicale japonaise de Nouvelle-Calédonie, le comité d’organisation du 120e anniversaire de la présence japonaise en Nouvelle-Calédonie et grâce au soutien financier de la province Nord.




L’auteure


Mutsumi Tsuda


Mutsumi Tsuda,
Kyoto, 2012.

Cliché Takeshi Asano

Artiste et maître de conférences à la Seian University of Art and Design d'Otsu (préfecture de Shiga, au Japon), Mutsumi Tsuda est née à Nara en 1962. Elle est licenciée en peinture japonaise de la Kyoto University of Arts (1986). Elle a également obtenu, en 1997, le Diplôme national supérieur d’expression plastique (avec mention) à l’école supérieure d’Art d’Aix-en-Provence, en France.

Ses principales œuvres et les thèmes de ses publications abordent « Les différences de vision historique au Japon et aux États-Unis sur le lancement de la bombe atomique » et « La visualisation de l’histoire des émigrants japonais en Nouvelle-Calédonie ».

Dans le cadre de ses recherches, elle a notamment bénéficié d’une résidence d’artiste au centre culturel Tjibaou, qui l’a conduite à organiser, de 2006 à 2007, l’exposition « Feu nos pères », dans la salle Komwi du centre culturel Tjibaou et son itinérance au Japon. En 2009, elle a été sélectionnée en tant que chercheur à l’étranger par le ministère de la Culture du Japon.

Parmi ses publications, il faut noter : Divergences d’Hiroshima à Los Alamos (anglais/français, Éditions Blusson, 2001), et le catalogue d’exposition Feu nos pères - Les émigrants japonais en Nouvelle-Calédonie (japonais/français, distribué par Seigensha et le centre culturel Tjibaou, 2006).

Expositions personnelles :
1998 : Cubic Gallery (Osaka, Japon)
1999 : The Third Gallery Aya (Osaka, Japon)
2000 : “Divergences”, gallery coco (Kyoto, Japon)

Expositions collectives :
1996 : Galerie Susini (Aix en Provence, France)
1997 : “Vies d’ici, Vues de là”, Centre régional de la potographie (Nord-Pas de Calais, France) (Aix en Provence, France)
1997 : Cité du Livre (Aix en Provence, France)
2001 : Osaka Contemporary Art Center (Osaka, Japon)


Pour en savoir plus :


http://www.mutsumitsuda.com/ (site personnel de l'artiste en japonais et en anglais)
http://www.editions-blusson.com/pages/xtsuda.html (site des éditions Blussom, en français)
A propos de la célébration du 120e anniversaire de la présence japonaise:
http://ajnc.e-monsite.com/pages/actualites/1892-2012-120-ans-de-presence-japonaise-en-nouvelle-caledonie.html (site de l'Amicale japonaise de Nouvelle-Calédonie)

Le programme des festivités:
http://ajnc.e-monsite.com/pages/actualites/programme-des-120-ans.html









1 commentaire:

christinecho a dit…

TRès beau travail, très beau livre.