mercredi 21 mai 2008

L'épave






L’épave
Déwé Gorodé
Roman

Prix Popaï 2007 du Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie


Première édition: octobre 2005
Deuxième édition: novembre 2007
Format: 13 x 20 cm
Nombre de pages: 176
Maquette: Passion Graphique pour les éditions Madrépores
ISBN : 2-9525502-0-4
Prix public : 24 euros / 2900 francs CFP
Commande en ligne: http://www.pacific-bookin.com/boutique/


Le premier roman kanak




Après des poèmes et des nouvelles très remarquées, Déwé Gorodé signe avec ce premier roman une œuvre singulière, traversée d’oralité kanak contemporaine, de récits anciens, de chants et de poèmes profondément originaux.

Dans la langue qui lui est propre, elle croque, page après page, des portraits d’hommes et de femmes, composant par touches parfois crues, parfois gaies, parfois sombres, un tableau sans fard des passions qui ravagent les êtres. Sans faux-semblant, sans pudeur hypocrite, l’auteure choisit ici de dire le désarroi des femmes salies, abusées dès l’enfance, parfois au sein même de leur famille, soumises physiquement et moralement au bon vouloir du sexe fort, souvent sans résistance, mais jamais sans conscience.

L’épave n’est pas un roman de plus : c’est une oeuvre fondatrice d’une écriture kanak contemporaine, inventive et courageuse, la voix d’une femme qui brise le silence autour des maux du sexe et des violences faites à ses pairs. L’épave a paru le 28 octobre 2005, à Poindimié, à l’occasion du Silo 2005, deuxième salon international du Livre océanien.

Destins noués

Aux abords de Nouméa, à l’abri d’une vieille barque retournée sur la plage, Tom et Léna, vont apprendre à s’aimer...

Au gré des rencontres, au fil des souvenirs qui s’égrènent, et parfois les rongent, ils tentent en vain de démêler l’écheveau des désirs, des peurs et des doutes qui pèsent sur leurs jeunes vies.

Des hommes et des femmes aux destins brisés croisent leur chemin : des êtres en dérive, blessés au cœur et au corps... Comme Lila, poétesse rappeuse, qui noie de mots sa douleur trop longtemps tue... et ce vieux pêcheur qui les observe, silhouette intrigante et peut-être menaçante...

L’autre Léna, la vieille Léna, son homonyme, sa deviné, supposée être son double dans une autre génération, s’est elle-même brûlée aux feux de la passion : soumise dès l’enfance par un oncle dominateur et pervers, elle se laissera entraîner par lui à la ville une fois adolescente. Il fera d’elle son esclave sexuelle, la prostituera, en fera le jouet érotique de ses patrons et de ses amis. Seule Éva, l’amie guérisseuse, pourra la soustraire à l’emprise de l’oncle.

Tom et Léna feront à leur tour l’apprentissage de la passion, de la chair-prison. Comme d’autres Tom et d’autres Léna avant eux.

Mais tout les ramène aux temps anciens, sur une plage lointaine, là-bas, à la tribu, où gît l’épave de la première pirogue - celle de l’ancêtre - devenue roche noire et plate où les couples se forment et s’abîment. Au-delà du temps, de génération en génération, une force qui les dépasse y enchaîne les corps et les âmes.

Là-bas, sur la plage du cimetière des pirogues, les destins s’enchevêtrent et se brisent, tissant d’un même fil des liens de vie, d’amour et de mort.


L’auteure

Déwé Gorodé (noté Gorodey par l'état civil) est née le 1er juin 1949, dans la tribu de l’Embouchure, à Ponérihouen, un village de la côte Est de la Nouvelle-Calédonie. Auteure de nombreuses poésies (in Sous les cendres des conques, Dire le vrai) et de nouvelles (Utê mûrûnû, L'Agenda, Le Vol de la parole), elle s’essaye au théâtre avec Kënâké 2000, pièce présentée au public en l'an 2000 (mais non publiée).

Femme militante et engagée, elle participe à la création du Palika en 1976. Professeur de français et de paicî en collège, pendant de nombreuses années, elle a également enseigné la littérature océanienne à l’université de Nouméa en 1999. Cette même année, elle est l’une des deux premières femmes élues de l’Uni-FLNKS à l’assemblée de la Province Nord, et se voit confier la direction de la Culture, de la jeunesse et des Sports au Conseil de gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Elle est réélue en avril 2001 et juin 2004.

Déwé Gorodé est aujourd’hui vice-présidence du Gouvernement, chargée de la Culture, de la Condition féminine et de la Citoyenneté.
.


Voir l'article Bibliographie de Déwé Gorodé
Voir l'article Graine de pin colonnaire
Voir l'article Extrait de Graine de pin colonnaire




Déwé Gorodé. Photo: DR.




Aucun commentaire: